top of page
  • So’ Mystic

La rose de Jéricho

La rose de Jéricho (chajarat Maryam), que l’on surnomme aussi plante de résurrection ou main de Marie, tire son nom de la célèbre ville palestinienne connue dans la bible pour «renaître de ses cendres» car elle a une particularité : même complètement desséchée, quand elle est mise dans l’eau elle écarte ses rameaux et renaît, elle s’épanouit sans cesse sans jamais mourir même après plusieurs années, d’où sa réputation de plante miraculeuse.


On en retrouve des traces dans l'antiquité et au moyen âge. Jusqu'à la fin du 18ème siècle, l'église de Cambrai dans le nord de la France possédait une rose de Jéricho qui s'épanouissait pendant la messe de minuit au moment de l'élévation. De nombreuses légendes lui attribuent une origine merveilleuse comme celle d'un ange qui en frôlant la terre de son aile l'a fait naître près de la crèche de Bethléem. En Europe, comme dans les pays méditerranéens, elle constitue un talisman de premier ordre qui protège notamment la maison de tous parasites négatifs et de la foudre.


Il existe deux sortes de rose de Jéricho, la Selaginella lepidophylla (fausse rose de Jéricho) qui est une plante sans fleur apparentée aux fougères originaire du Mexique et du sud des États-Unis, puis l’Anastatica hierochuntica (vraie rose de Jéricho) qui est une plante à fleurs de la famille du chou et de la moutarde (Bassicacées ou Crucifères), originaire de l'Afrique du Nord pré-saharienne, du Sahara et du Moyen-Orient (elle seule peut être trouvée dans les environs de Jéricho). La vraie se présente sous forme de fleur sèche avec des branches et des graines en son sommet tandis que la fausse ressemblera plus à un buisson touffu où des lignées de feuilles se superposent.


La rose de Jéricho possède d'énormes vertus encore méconnues et en effet cette plante aux origines diverses possède d'énormes vertus médicinales : elle est capable de soigner le diabète, elle protège le foie contre les attaques, les maladies et infections, la conjonctivite et les infections urinaires. Pour toutes celles qui ont du mal à avoir des enfants aussi, la rose de Jéricho favorise l'ovulation et l'accouchement. De ce fait il faudrait la mettre dans de l'eau et boire régulièrement la décoction. On prétend également qu’un bain de pieds pris dans l’extrait de la rose de Jéricho élimine toute fatigue et combat l’insomnie.


Elle apporte aussi la chance et rajeunit les personnes qui le désirent. L'eau dans laquelle s'abreuvent les racines peut être utilisée pour s'en asperger le visage mais également la pièce afin de la purifier de toutes les ondes néfastes. Cette plante éloigne aussi des accidents et du mal quand vous la placez dans la voiture, à l’entrée de la maison, dans les chambres, elle assure nourriture et protection du foyer. Dans votre sac à main on dit que vous ne manquerez pas d'argent. Sèche, la rose de Jéricho éloigne les insectes. Humide, elle purifie l’air tout en absorbant les odeurs désagréables.


Pour les personnes sensibles aux énergies, vous pourrez la prendre dans votre main ou placer votre main à quelques centimètres au dessus de la plante afin de ressentir son énergie. Pour les personnes novices, la sensation pourra être de la chaleur dans la main, des picotements ou vous ressentirez comme une onde entre votre main et la plante, c'est tout simplement son énergie !


Autrefois, la rose de Jéricho demeurait longtemps dans les familles et se transmettait de génération en génération.


On ne peut pas la faire pousser mais on peut l'acheter en faisant bien attention d'en acheter une vraie, on en trouve sur internet ou dans certaines boutiques ésotériques.


Comment l’utiliser ?


On la place dans un bol d’eau à température ambiante et à vue d’œil la rose reprend vie. Quand la rose s’est complètement ouverte, la retirer de l’eau et la laisser à l’air libre pour la dessécher à nouveau, car si elle reste trop longtemps dans l’eau elle risque de pourrir, vous pourrez la réutiliser ensuite.


Récupérer l’eau du bol pour l’utiliser. Pour se soigner ou en prévention, faire chauffer cette eau, sucrer ou non (avec du miel de préférence) puis boire une tasse le matin à jeun de préférence pour faciliter l’assimilation par votre corps.


* La prise de cette plante ne remplace en rien une consultation médicale.



8 vues2 commentaires
bottom of page